• MONSTRES 

Exposition et performances clôturant mes 6 mois de résidence à Chapêlmêle . Un grand merci à eu pour l’accueil et le soutien.

« Monstre comme quelque chose qui libère, qui montre cette autre facette qu’il peut être difficile de montrer à visage nu. Monstre comme un affranchissement de notre coté de l’ombre, ce coté caché, non assumé et/ou non conscientisé. Ce coté de nous qui sort du chemin tracé, qui libère une autre partie des êtres complexes que nous sommes. Monstre qui nous permet de cacher une partie de nous pour pouvoir en faire ressortir une autre plus facilement. Poser un changement à l’extérieur pour modifier et laisser s’exprimer l’intérieur. Monstre ou comment faire ressortir quelque chose qui est au plus profond en modifiant l’apparence extérieur nous faisant lâcher notre identité habituelle afin de laisser place à toutes celles qui peuvent exister à l’intérieur. Parce que même si elles prennent moins de place, elles ont tout de même besoin d’exister.

Oui, on est plusieurs dans ma tête… « 

Marion Binois